Premier séminaire tripartite entre la France, le Japon et le Bangladesh sur la sécurité civile et la gestion de crise en cas de catastrophe naturelle - 28 juin 2018

Le 28 juin 2018, en présence de l’ambassadrice de France au Bangladesh Mme Marie-Annick BOURDIN, de son homologue japonais et d’un haut représentant du Ministry of Disaster Management and Relief, s’est tenu à Dacca le premier séminaire tripartite entre la France, le Japon et le Bangladesh sur la sécurité civile et la gestion de crise en cas de catastrophe naturelle. Il s’agit de la première action de coopération technique menée au Bangladesh par notre service de sécurité intérieure depuis que ce pays est couvert par la Direction de la Coopération Internationale du Ministère de l’Intérieur (juin 2016).

Cofinancée par la Direction de la Coopération de Sécurité et de Défense (DCSD), cette action a permis de réunir deux experts français du Centre De Crise et de Soutien (CDCS) du Ministère de l’Europe et des Affaires Etrangères et de la Direction Générale de la Sécurité Civile et de la Gestion des Crises (DGSCGC), des représentants du JICA (l’agence japonaise de coopération internationale), et une cinquantaine de cadres bangladais majoritairement issus du Fire Service and civil Defence (FSCD), service rattaché au Ministry of Home Affairs mais placé pour emploi sous l’autorité du Ministry of Disaster Management and Relief, qui compte près de 10 000 hommes et 393 centres de secours au Bangladesh.

Ce séminaire a été l’occasion pour la partie française de mieux connaître l’environnement bangladais, tant sur le plan de la menace en termes de catastrophes naturelles, que sur celui de l’organisation du dispositif de sécurité civile au Bangladesh. Plusieurs axes de coopération ont ainsi été identifiés pour l’avenir, portant notamment : d’une part sur le commandement de crise et la coordination de moyens importants ; d’autre part sur les risques et l’intervention en cas de crise NRBC, dans un pays où l’industrialisation rapide requiert une adaptation symétrique de l’encadrement législatif et réglementaire. La France dispose d’une expertise reconnue dans ces domaines, qui constituent par ailleurs de possibles domaines d’exportation pour de petites et moyennes entreprises françaises (postes de commandement mobiles, tenues NRBC, etc.).

Dernière modification : 04/07/2018

Haut de page