Le poète bangladeshi Kaiser Haq sélectionné pour une Résidence d’artistes à Paris à l’été 2013

Cet été, le poète bangladais de renom, Kaiser HAQ, va séjourner trois mois à Paris dans le cadre d’une résidence internationale aux Récollets (http://www.international-recollets-paris-org/) co-organisée par la ville de Paris et l’Institut Français. Kaiser HAQ est un des six écrivains originaires du monde entier lauréats du programme de résidences internationales Ville de Paris / Institut Français pour l’année 2013.

Kaiser HAQ sera le premier poète bangladais officiellement invité en France pour une résidence. Sa demande était soutenue par l’Alliance Française de Dhaka, dont le directeur, M. Olivier Litvine, a commencé de traduire en français quelques poèmes de Kaiser Haq, dont certains peuvent être lus sur un site qui lui est spécialement dédié (http://www.kaiserhaqpoemes.com/).

En France, Kaiser Haq développera son propre projet d’écriture. Il participera aussi à certaines lectures publiques et festivals de poésie. Une lecture bilingue de ses poèmes réunira Kaisar Haq et Oliver Litvine à la bibliothèque publique Marguerite Audoux de Paris le 6 juillet et lors d’une discussion autour d’un petit déjeuner le 18 juillet. Il a également été invité à un festival international de poésie à Sète du 20 au 23 septembre. Dernier point mais pas le moindre, Kaiser Haq rencontrera plusieurs personnalités comme le poète et critique culturel Abdelwahab Meddeb, qu’il avait déjà rencontré à Dhaka à l’occasion des conférences sur le Printemps d’Arabe organisé par l’Alliance Française à Dhaka University en novembre 2012, et M. Bernard Henri-Lévi, qui a publié la version française de son poème « Combien de Bouddhas peuvent-ils détruire ? » dans La Règle du jeu (http://laregledujeu.org/2013/01/11/11764/combien-de-bouddhas-peuvent-ils-detruire/).

L’Ambassade de France au Bangladesh est aussi partenaire de la Résidence.

JPEG

Dernière modification : 16/05/2013

Haut de page