Friendship

Friendship a été fondé en 2002 au Bangladesh par Runa Khan et Yves Marre. L’organisation, fondée sur des valeurs humanistes fondamentales, apporte son appui aux communautés les plus pauvres et marginalisées vivant dans les zones fluviales et côtières du Bangladesh. L’action de Friendship est basée sur la compassion, la connaissance et l’expérience du terrain, le recours aux technologies modernes et l’adoption d’approches innovatrices.

JPEG

Friendship a commencé son travail dans les zones géographiques les plus inaccessibles et les plus difficiles du pays, en apportant aux communautés locales un éventail complet de services liés au développement.

Convaincu "qu’aucun appui au développement n’est possible tant qu’il y a de la souffrance immédiate", Friendship a tout d’abord œuvré dans le domaine de la santé, grâce à la mise en service du premier bateau-hôpital du pays (Lifebuoy Friendship Hospital, LFH). Depuis 2002, celui-ci a permis d’apporter des soins médicaux à plus d’un million de patients. Ce réseau de soins médicaux a ensuite été étendu au Nord du Bangladesh avec un second bateau-hôpital (Emirates Friendship Hospital, EFH) et sur la côte Sud du pays avec un troisième et dernier bateau-hôpital (Rangdhanu Friendship Hospital, RFH).

Le réseau de santé créé par Friendship est à l’origine de 446 cliniques satellites mobiles par mois et a sensibilisé à la médecine 555 groupes (Friendship Community Medic - Aide) qui ont suivi une formation et ont été ensuite déployés dans les communautés afin de fournir une assistance médicale ; ils sont ainsi les référents médicaux de tous les foyers des îles des chars. Aujourd’hui Friendship fournit des soins médicaux à près de 2,5 millions de bénéficiaires directs et 8 millions de bénéficiaires indirects.

Et pour apporter espoir et perspectives d’avenir à ces communautés oubliées, le programme d’éducation et de bonne gouvernance de Friendship compte à ce jour environ 75 écoles primaires et 73 centres communautaires d’alphabétisation fonctionnelle pour adultes.

Afin de promouvoir l’autosuffisance économique, un concept innovateur d’épargne et de microfinance a été mis en œuvre avec succès dans 75 communautés dans les îles, afin de fournir un support durable au développement de moyens de subsistances.

La prévention des catastrophes naturelles et l’aide d’urgence ont permis de fournir 3,5 millions de rations hommes/jours en produits alimentaires et produits de première nécessité.

Enfin, le programme de préservation culturelle travaille à préserver le riche héritage de fabrication des bateaux en bois du Bangladesh en fabriquant des maquettes de ces bateaux et en provoquant une prise de conscience à l’échelle nationale et internationale quant à la nécessité de préserver cet héritage.

Dernière modification : 19/06/2014

Haut de page