Déclaration locale conjointe de l’UE à l’occasion de la journée mondiale contre la peine de mort - Dacca, 11 octobre 2018

PNG

Les chefs de mission des États membres de l’UE et de la délégation de l’Union Européenne publient la déclaration suivante au Bangladesh :

Le 10 octobre est la Journée mondiale contre la peine de mort. Le même jour, 19 condamnations à mort ont été prononcées au Bangladesh.

L’Union européenne et ses États membres réitèrent leur opposition absolue à la peine capitale en toutes circonstances et réaffirment leur attachement à l’abolition mondiale de la peine de mort. La peine de mort viole le droit inaliénable à la vie inscrit dans la Déclaration universelle des droits de l’homme et constitue un châtiment cruel, inhumain et dégradant. En outre, la peine de mort ne dissuade pas le crime et toute erreur de jugement est impossible à corriger.

L’Union européenne appelle les autorités du Bangladesh à adopter un moratoire sur les exécutions, première étape vers l’abolition de la peine capitale.

- Fin-

Chefs de mission :

Mme Rensje Teerink, ambassadrice de la délégation de l’Union européenne

M. Mario Palma, ambassadeur de la République d’Italie

M. Álvaro de Salas Giménez de Azcárate, ambassadeur, ambassade d’Espagne

Mme Charlotta Schlyter, ambassadrice, ambassade de Suède

Mme Marie-Annick Bourdin, ambassadrice, ambassade de la République française

M. Michael Schultheiss, chargé d’affaires, ambassade de la République fédérale d’Allemagne

Mme Refika Hayta, chargée d’affaires, ambassade royale du Danemark

M. Jeroen Steeghs, chargé d’affaires, ambassade du Royaume des Pays-Bas

M. Kanbar Hossein-Bor, haut-commissaire par intérim, haut-commissariat de Grande-Bretagne

Dernière modification : 14/10/2018

Haut de page